Critique « La pâtisserie Bliss » de Kathryn LittleWood

La pâtisserie Bliss de Kathryn LittleWood

La pâtisserie Bliss de Kathryn LittleWood

Kathryn LittleWood nous plonge dans le monde de la pâtisserie et de la magie dans son ouvrage « La pâtisserie Bliss ». Dans la petite ville de Calamity Falls, les parents Bliss ont monté leur pâtisserie où leurs gâteaux ont des dons pour soigner les maux des villageois. Cette famille de magiciens de générations en générations possède un livre de recettes magiques très convoité.

Les parents tiennent leurs enfants à l’écart de la magie en banalisant leur pâtisserie et en n’évoquant jamais à haute voix les dons des gâteaux. Malgré tout, la renommée de la pâtisserie est connue de tous et d’ailleurs la maire se présentera en personne pour demander aux parents d’assurer une mission importante suite à une épidémie de grippe dans la ville.

Les quatre enfants sont laissés ainsi seuls avec une nounou qui sera rapidement débordée avec l’arrivée d’une tante surprise et surtout elle sera débordée par l’énergie et la curiosité des enfants qui pourront laisser place à leur curiosité de la chambre froide et de son livre magique.  La tante Lily va faire ressortir chez Oliver l’envie de plaire à tout prix et chez Rose l’envie de faire des gâteaux magiques (elle qui est contraint de faire gâteaux normaux avec ses parents) mais que cherche réellement cette tante en mode séduction pas toujours dans le bon sens du terme…

Un livre rempli de rebondissements, d’aventures et de magie qui se dévore en quelques jours.

Le style de narration me fait beaucoup penser à Harry Potter avec des personnages profonds, un équilibre réalité et magie bien dosé et une lecture entraînante. L’ensemble des personnages principaux (voir ci-dessous le zoom) et des personnages secondaires sont attachants et ils donnent de la couleur à cet ouvrage.

Petit zoom sur les enfants qui forment une équipe de sacrés apprentis sorciers :

Rose (son prénom complet, Rosemary), l’aînée, est sage et elle représente l’image de la petite fille parfaite qui aide ses parents à la pâtisserie et qui respecte les règles. Elle a dû mal à trouver sa place dans cette famille et comme elle ne se trouve pas très jolie, elle recherche la reconnaissance dans le regard des siens.

Oliver, le frère mignon, qui plaît aux filles est plein d’assurance et il cherche l’aventure dès qu’il peut sans mesurer les conséquences.

Origan, le petit frère qui est joueur et drôle, cherche à ressembler à son frère.

La petite dernière Nini qui suit ses frères et sa sœur dans leurs aventures et qui est l’insouciance pure.

Les apprentis sorciers vont retourner la ville !

Merci Marjolaine pour cette pause détente très agréable

Quel lecteur ? Tout public appréciant le monde de la magie

Combien de temps pour le lire ? quatre jours

Combien de pages ? 257 pages – Editions Pocket Jeunesse

Quelle note ? 4/5

Soyez le premier à commenter