Interview de Jim Fergus

Jim Fergus

Jim Fergus

Jim Fergus

Jim Fergus

Jim Fergus et Harry

Jim Fergus et Harry

Jim Fergus et Harry

Jim Fergus et Harry

Jim Fergus et Harry

Jim Fergus et Harry

Jim Fergus et Harry

Jim Fergus et Harry

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Petit-déjeuner avec Jim Fergus et son chien Harry qui le suit partout dans tous ses voyages.

Ouverture du petit-déjeuner avec son chien, Harry qui préfère vivre à la campagne. D’où pourquoi il est collé à lui parce qu’il n’a pas l’habitude du monde. Il est super mignon avec sa petite bouille.

A l’époque vous étiez contre le collier électrique. Est-ce toujours le cas ?

Il n’est plus contre parce qu’il s’est rendu compte que le chien ne sent pas la différence entre un collier normal et celui-ci. Tout passe beaucoup par le dressage et l’amour donc il ne faut pas faire d’abus avec le collier électrique. Il avait écrit ce livre « Espace sauvage » il y a 25 ans donc son avis a évolué et son chien a connu trois générations depuis. Le livre est sorti il y a deux ans en France …Par exemple, « Mille femmes blanches » a été écrit en 1990-1991 mais publié en France il y a peu.

Le contrat dans ce livre a t’il réellement existé ?

Huit Cheyennes ont demandé 1000 femmes blanches comme récompense et ceci est bien vrai. Ils croyaient que tout se transmet par les femmes donc ils pensaient que les enfants seraient blancs mais le résultat a été tragique…Les références historiques sont intéressantes pour le développement mais tous le reste est fictif sauf la culture indienne, les batailles et les dates. Le personnage principal est fictif.

 Cet ouvrage nous pouvons le prêter à tout le monde nous sommes sûr de son succès, comment ça se fait ?

Cela ne s’explique pas mais il est vrai que « La fille sauvage » a moins bien marché. Aux Etats-Unis il a 85 % de lectrices alors qu’en France c’est plutôt équilibré. Ce roman dans sa structure ressemble beaucoup à une structure française donc nous ne pourrions deviner qu’il provient d’un écrivain américain.

Avez-vous eu des propositions pour une adaptation cinématographique ?

Il a reçu différentes propositions mais rien de concluant. Peut-être un jour.

Habitez-vous toujours dans le Colorado ?

Oui mais il passe de plus en plus de temps en Arizona dans les grandes plaines et dans les réserves indiennes dans l’Est du Montana.

Il est « ami » avec les Cheyennes mais parfois il peut-être rejeté parce qu’ils se demandent qu’est ce qu’on leur veut. Maiscette relation proche remonte à longtemps depuis il a peu de contacts. Pour eux, les écrivains sont des voleurs d’histoire en écrivant sur leur peuple mais cela est nécessaire pour faire connaître leur culture. Par exemple, les Aborigènes ne supportent toute intrusion parce qu’ils sont trop épiés bien que la littérature sur eux soit acceptée – paradoxe.

Que pouvez-nous dire sur votre denier ouvrage « Chrysis » ?

C’est un livre court et très bien. Il a passé beaucoup de temps dans la recherche d’information sur la culture française. Il est difficile de trouver des informations sur Chrysis sachant qu’elle n’a pas eu d’enfants.

Il a aimé le processus de recherche en France et sa fille l’a aidé. Sa fille est presque bilingue et elle lit beaucoup en français. Elle a lu « L’élégance du hérisson » où les petits chapitres donnent l’impression de lire beaucoup. D’ailleurs, il a repris cette structure pour « Chrysis ».

Il a réussi à trouver sept tableaux d’elle. Il espère qu’il y aura plus de découvertes sur les tableaux de cette artiste suite à son ouvrage. Il est parti aux Antilles retrouver sa famille et surtout son mari qui a conservé beaucoup de photos d’elle. Ses deux derniers ouvrages dont « Chrysis » ne sont jamais sortis aux Etats-Unis : il n’a pas réussi à le vendre aux éditeurs américains.

Une remarque : le titre est différent selon sa date de publication (printemps 2013 et version poche 2014).

Vous parlez très bien français. Est-ce que vous lisez vos livres en français ?

Il lit des extraits avec sa traductrice qui est devenue une amie proche.

Quels sont vos futurs projets ?

Il fait actuellement des recherches pour un nouveau roman mais le thème est difficile donc il n’est ps sûr de continuer. Cela sera sur les indiens ce qui plaît beaucoup aux Etats-Unis sinon il ne vend pas. Pour faire connaître ses dernières parutions, les auteurs font des lectures publiques dans les bibliothèques ou chez les libraires. Ceci est très répandu aux Etats-Unis contrairement à la France où cela n’existe quasiment pas.

Soyez le premier à commenter