Critique « Venise n’est pas en Italie » d’Ivan Calberac

Ivan Calberac_Venise n'est pas en Italie

Ivan Calberac_Venise n’est pas en Italie31

Emile jeune adolescent de quinze ans aux cheveux décolorés en blond pour être encore plus beau d’après sa maman traverse comme tous les jeunes de son âge une période où l’on doute de soi, où on se trouve moche et moins intéressant que les autres. Ce qu’il trouve nul…pleins de choses mais en particulier sa famille : est-ce qu’il se réconciliera avec elle ?

Tout va changer dans sa vie le jour où il va faire la connaissance de Pauline au lycée lors d’une partie de ping pong. L’auteur nous partage toutes les pensées et les doutes par lesquels traversent Emile dans cette douce relation entre un jeune homme pauvre qui habite dans une caravane en attendant qu’un jour sa maison soit autorisée à être construite sur le terrain et une jeune fille issue d’une famille bourgeoise qui côtoie le luxe dans un quartier huppé et une belle demeure à faire pâlir plus d’un.

A cette âge on est prêt à tout pour faire plaisir à l’autre et décrocher le premier baiser …Emile lui va entraîner sa famille à Venise pour qu’il puisse répondre à l’invitation de Pauline : venir la voir jouer du violon à l’Opéra. Suivre les péripéties de cette drôle de famille jusqu’en Italie puis vivre avec eux le retour en passant par divers aléas d’événements mais aussi d’émotions, c’est une bien belle aventure humaine.

Ce que j’ai aimé c’est la grande réussite de l’auteur a nous entraîné dans les pensées d’un adolescent et avoir ce grain de folie qui nous suivra jusqu’au bout ; c’est un bel exercice de style. Ce que j’ai moins aimé la fin qui semble s’achever de manière légèrement brutale et qui laisse le lecteur sur sa faim.

 

Tout lecteur 1 semaine 3 / 5

1 commentaire

  • Répondre mars 3, 2017

    Nicolas

    Un très bon roman en effet, j’ai beaucoup aimé. Il y a bien quelques défauts (la partie « vénitienne » m’a semblé moins réussie et les passages sur la teinture du narrateur n’apportent pas grand-chose), mais dans l’ensemble, c’est une très belle réussite. Un vrai plaisir.

Laisser un commentaire