Critique « Un vent de cendres » de Sandrine Collette

un vent de cendres_Sandrine Collette

un vent de cendres_Sandrine Collette

Au cœur des vignes, la période des vendanges fait venir des personnes de toute origine pour donner un coup de main aux propriétaires. Camille et Malo, sœur et frère, décident de se lancer dans cette aventure grâce à leur ami Rémy qui l’avait déjà fait l’année précédente dans cette propriété.

Arrivée sur la propriété, ils rencontrent tout d’abord Lubin qui est le responsable des vendanges qui va diriger l’équipe locale et l’équipe des externes dont font partie Camille et Malo. Puis, ils font la connaissance d’un des deux propriétaires, Octave, homme boiteux, secret, avec une cicatrice couvrant une partie de son visage. Andreas, l’autre propriétaire, ne quitte jamais sa chambre et observe les vendangeurs derrière les rideaux de sa chambre dans l’aile réservée aux propriétaires.

Les joies de la découverte d’un nouvel environnement vont rapidement faire place à un sentiment d’inquiétude de la part de Malo qui se transmettra à Camille quand celui-ci disparaitra soudainement au bout de quelques jours sans donner de nouvelles. Malo trouve étrange le regard insistant qu’Octave porte sur sa sœur mais cette dernière hésite entre répulsion et attirance ce qui va provoquer des disputes jusqu’à sa disparition. Où est Malo ? Que va faire Camille vis-à-vis d’Octave et de Malo ? Réussira-t-elle à sortir du piège ?

 

Tout lecteur 3 / 5 2 semaines

Soyez le premier à commenter