Critique « Souvenir de l’amour Chrysis » de Jim Fergus

Jim Fergus_Souvenir de l'amour Chrysis

Jim Fergus_Souvenir de l’amour Chrysis

Selon la version du livre que nous achetons le titre sera soit Chrysis soit Souvenir de l’amour Chrysis. Dans tous les cas, le contenu ne change pas !

Avec ce livre, Jim Fergus nous emmène dans le cœur de Paris à une époque que je n’ai pas connue (fin de la guerre et début des années folles) où le quartier général des artistes se trouvait à Montparnasse « le village ».

Gabrielle est une jeune étudiante qui a un talent artistique en particulier pour la peinture sûrement héréditaire de son père. Après échange avec ses parents, elle intègrera des cours pour apprendre les techniques de peinture et après une année à vivre chez les sœurs, elle réussira à convaincre ses parents de vivre dans un appartement avec un atelier pour peindre en dehors des cours. Profitant de l’absence de ses parents, tout d’abord, elle observera les Années folles à travers les adultes avant de vivre avec eux pleinement et y rencontrer l’amour avec Bogey.

Cette jeune femme nous transporte dans son fort élan de modernité pour l’époque, son côté avant-gardiste, sa rébellion et son talent de peintre.

Jim Fergus confirme son talent avec ce bel ouvrage parisien qui retrace fidèlement les Années folles et le monde artistique de cette époque avec une forte présence de machisme où Gabrielle et Bogey vont casser les codes de la société.

Tout lecteur  4/5  1 semaine

1 commentaire

  • Répondre février 17, 2015

    Musy

    j’ai beaucoup aimé ce livre.
    Je l’ai lu en plus quand j’ai habité temporairement dans l’appart de mes grands-parents, dans le 6e, près de Montparnasse.
    C’est encore plus intéressant de lire un livre dans le quartier où il se passe, même si c’est des années après l’histoire de Chrysis!

Laisser un commentaire