Critique « Sauveur & fils saison 2″ Marie-Aude Murail

Sauveur & fils saison 2 Marie-Aude Murail

Sauveur & fils saison 2 Marie-Aude Murail

Quand on aime on ne compte pas et cela fut le cas pour le tome 2 « Sauveur et fils » de Marie-Aude Murail (voir http://labouquinerie.fr/critique-sauveur-fils-saison-1-de-marie-aude-murail/ pour ma découverte du tome 1 le mois dernier).

Pour ceux qui n’aurait pas lu le premier tome de « Sauveur et fils », ce roman est tout aussi addictif et un coussin de bonheur avec un fond toujours aussi qualitatif : des personnages profonds et des problématiques menées en équilibre entre légèreté et gravité. Le lecteur prend toujours autant de plaisir a retrouvé les patients au fil des pages et la vie personnelle de Sauveur et sa famille élargie.

Pour les lecteurs ayant fini le tome 1 de Marie-Aude Murail et qui s’interroge sur lire la suite ou pas : foncez !

Nous avions quitté à la fin du tome 1 Sauveur et Lazare au retour de leur voyage en Martinique à l’arrivée à l’aéroport de Paris.

Sauveur a repris ses consultations et le lecteur commence avec Elliot/Ella Kuypens qui cherche à développer sa part de masculinité. Margaux Carré a laissé place à sa sœur Blandine, hyperactive et dévoreuse de bonbons qui cache ses angoisses suite à la TS de sa sœur Margaux, Alexandra Augagneur qui a quitté son mari pour construire sa vie avec Charlie mais cette relation femme-femme n’est pas acceptée par ses deux enfants aînées et à cela s’ajoute le souhait d’un enfant, Gabin Poupard souffrant d’une maman qui fait des allers-retours à l’hôpital psychiatrique est en voie de déscolarisation et en voie d’intégrer complètement la vie privée du Docteur Sauveur Saint-Yves. Le lecteur retrouvera également Madame Dumayet et son perfectionnisme à l’extrême avec ses élèves !

Un vent de fraîcheur parmi les patients arrive dans cette deuxième saison : Samuel qui ne se lave plus et compte le nombre de râteaux qu’il s’est pris par les filles pour échapper à la surprotection et l’intrusion maternelle, Gervaise Germain qui souffre de TOC (propreté extrême et d’autres qui apparaitront au fur et à mesure des séances) et qui croit que son beau-frère l’a quimboisé, Dina et sa fille Raja (qui est dans la même classe que Lazare et Paul) qui ont fui la guerre mais dont le passé est encore très présent…Et une nouvelle patiente particulière, Pénélope Motin, pseudonyme, d’une personne dont vous découvrirez rapidement sa véritable identité…

Madame Gustavia, le hamster qui partage le cabinet de Sauveur, garde sa place d’assistante auprès des patients. Dans ce tome, les hamsters prennent de plus en plus de place avec les petits de Madame Gustavia (celui de Gabin, celui de Paul…) !

Depuis cinq mois, Sauveur et Louise construisent leur relation avec une famille élargie dont l’installation permanente de Gabin. Dans ce tome, la vie privée de Sauveur va être davantage développée au grand plaisir du lecteur.

Marie-Aude Murail nous permet dans cette nouvelle saison de retrouver les problématiques des adolescents et de la société actuelle : tocs, addiction aux jeux vidéos, harcèlement scolaire, déscolarisation, hyperactivité, mal-être, intégration, famille décomposée et recomposée, famille homosexuelle, problèmes parents-enfants, guerres conjugales…

Musy : encore un grand merci pour cette belle découverte et pour me prêter les tomes ! Vivement la saison 3 !

Extrait page 209 : « La vie ne se déroulant jamais comme prévu, tout l’art de l’homme est de s’adapter ».

Quel lecteur ? Soit adolescent soit adulte recherchant de la douceur, dela profondeur dans les personnages et de l’humour

Combien de temps pour le lire ? 4 jours

Combien de pages ? 314 pages – Ecole des Loisirs

Quelle note ? 4/5

2 Commentaires

  • Répondre avril 3, 2018

    musy

    cool je te vois si enthousiaste!
    « un coussin de bonheur  » j’aime bien l’expression!

    • Répondre avril 3, 2018

      Sandy

      J’ai hâte d’avoir la suite ;-)

Laisser un commentaire