Critique « Sauveur & fils saison 1  » de Marie-Aude Murail

Sauveur & fils Saison 1 de Marie-Aude Murail

Sauveur & fils Saison 1 de Marie-Aude Murail

Une magnifique découverte ce mois-ci « Sauveur & fils saison 1″ de Marie-Aude Murail.

Sauveur Saint-Yves est un papa qui élève seul son fils de 8 ans, Lazare, dans une jolie demeure qui a deux fonctions : le cocon de Lazare et Sauveur et le cabinet de ce dernier. Sauveur est un psychologue clinicien qui reçoit majoritairement des enfants et des adolescents en souffrance. Au fil de la lecture, le lecteur découvre les patients à travers les séances et la curiosité de Lazare qui écoute à travers une porte entrouverte : Margaux jeune adolescente qui se taillade les bras, Gabin dont la maman dépressive ne lui donne pas un environnement stable pour se développer (il se réfugie dans les jeux vidéos), les sœurs Lucile/Marion/Elodie qui souffrent de la recomposition familiale, Ella/Elliot qui a une phobie scolaire et qui se cherche.

Sauveur, qui est un grand homme d’un mètre quatre-vingt-dix, écoute activement et accompagne ses patients mais avec son fils il est un peu perdu. Ayant perdu son épouse il y a cinq ans, il a quitté la Martinique pour venir en métropole : ce passé va ressurgir plus vite que prévu. A cela s’ajoute un mélange vie professionnelle et vie privée de part le lieu (la maison) et certains patients (Gabin, Ella/Elliot).

Marie-Aude Murail dans le roman « Sauveur & fils » nous offre un double regard sur les maux des patients à travers celui de Lazare et de Sauveur. Elle tient en équilibre les maux entre la légèreté et la gravité tout en mettant en perspective le travail de dentelles du psychologue.

Le rythme du livre donne envie au lecteur d’arriver rapidement à la séance suivante pour que chaque personnage se dévoile davantage.

La profondeur de chaque personnage décrit par Marie-Aude Murail donne beaucoup de richesse et les touches d’humour tout au long du roman permettent au lecteur de s’attacher aux personnages avec tendresse.

Ce livre en apparence léger à travers sa première de couverture (d’ailleurs à la fin du livre, vous trouverez l’explication du cochon d’inde/hamster) révèle beaucoup de richesse comme indiqué dans les lignes précédentes avec quelques touches subtiles sur le racisme vécu par Sauveur et son fils métisse. D’ailleurs, ce dernier peut compter sur son ami, Paul, pour être toujours présent.

 

Une très belle découverte douce avec de l’humour, de la tolérance et un vent de fraîcheur. Merci Musy !!

Il existe à ce jour quatre tomes et je m’en vais dévorer le deuxième !

Quel lecteur ? Soit adolescent soit adulte recherchant de la douceur, dela profondeur dans les personnages et de l’humour

Combien de temps pour le lire ? 4 jours

Combien de pages ? 300 pages – Ecole des Loisirs

Quelle note ? 4/5

 

 

1 commentaire

  • Répondre avril 3, 2018

    musy

    « Une très belle découverte douce avec de l’humour, de la tolérance et un vent de fraîcheur. Merci Musy !! » : de rien!

Laisser un commentaire