Critique « Sally Jones » de Jakob Wegelius

Sally Jones de Jakob Wegelius

Sally Jones de Jakob Wegelius

Sally Jones est une jeune gorille intelligente qui a vécu au contact des humains et qui est très attachée à son chef  sur leur bateau le Hudson Queen, Henry Koskela. Lorsque celui-ci est inculpé injustement de meurtres et emprisonné, après une période de déprime et de reconstruction, elle part au bout du monde, en Inde dans le palais du maharadja de Bhapur, pour tenter de le sauver au péril de sa vie. Avant son départ, elle va développer de belles amitiés solides qui vont l’aider à se cacher et à se reconstruire après la subite condamnation de son chef.

Petite spécialité de Sally Jones, elle comprend ce que disent les humains, elle est une mécanicienne reconnue et elle sait lire et écrire.

Au fil de la lecture, le lecteur oublie que Sally Jones est une gorille tellement l’auteur nous emporte dans ses pensées et ses aventures. L’amitié est au cœur de l’ouvrage et c’est ce qui sauvera Sally avec l’aide d’Ana Molena pour la loger et l’aide de Signore Fidardo pour occuper son esprit en travaillant avec lui (au-delà de ses talents de mécanicienne elle va développer des compétences de réparatrice d’instruments de musique). Une autre belle amitié permettra au lecteur de comprendre la première page du roman.

A travers Sally Jones, Jakob Wegelius montre la discrimination des humains, le mauvais traitement et le côté sombre des êtres mais heureusement que la force de l’amitié est ce qui domine au final.

Les descriptions et la succession des événements transportent le lecteur qui dévore le roman. A chaque chapitre, un dessin en noir et blanc, fin et splendide, attend le lecteur. Ce dessin représente une scène importante du chapitre à venir.

Le fait que le personnage principal est une gorille ce roman est orienté jeunesse mais la profondeur du roman, la qualité des personnages, la découverte de cultures différentes, les multiples rebondissements et l’intrigue reflète un roman de grande qualité pour tout public.

Un roman multiple: aventure, policier et d’amitié : un très bel ouvrage ! Merci beaucoup Marjolaine pour ton conseil et ton prêt !

Quel lecteur ? Tout public

Combien de temps pour le lire ? Deux semaines

Combien de pages ? 562 pages – Editions Thierry Magnier

Quelle note ? 4,5/5

Soyez le premier à commenter