Critique « Petits oiseaux » de Yôko Ogawa

Petits oiseaux_Yôko Ogawa

Petits oiseaux_Yôko Ogawa

Aujourd’hui, je souhaite partager avec vous un livre japonais, c’est ma grande première !

Ce livre raconte l’histoire de deux frères, l’aîné et le cadet, qui sont liés par l’étrange « maladie » de l’aîné. Celui-ci, en effet, ne parle qu’une langue connue de lui seul, à l’exception de son cadet qui la comprend naturellement. Cette langue, le pawpaw, ne ressemble à rien, sauf, peut-être, au chant des petits oiseaux dont il rend visite dans un jardin d’enfants. Au décès de leur mère, ils vont vivre paisiblement tous les deux : le cadet travaillant et l’aîné rendant visite aux oiseaux et une fois par semaine il va voir la pharmacienne où il achète des bonbons, des pawpaws, dont le papier d’emballage représente un oiseau. Cette pharmacienne a l’habitude de l’aîné et elle fait semblant de le comprendre lorsqu’il lui rend visite. Lorsque le cadet se retrouve seul, il décide en dehors de son travail de s’occuper de l’abri aux oiseaux, celui que son frère rendait visite régulièrement, pour chercher ce lien, cette langue le pawpaw pour se rapprocher à nouveau de son aîné.

Ce roman est surprenant par le côté paisible qu’il transmet au lecteur. Il n’y a pas d’action mais je ne me suis pas ennuyée : un havre de paix cet ouvrage !

Merci pour cette belle découverte Marjolaine !

Tout lecteur trois semaines 3,5 /5

Soyez le premier à commenter