Critique « Peine Perdue » d’Olivier Adam

Peine perdue_Olivier Adam

Peine perdue_Olivier Adam

Au cœur de Nice en bordure de mer, nous découvrons la vie de ses habitants en basse saison où chaque personne a un rythme de vie bien différent de la période estivale. Même la météo fait des siennes selon la saison puisque nos chers habitants vont subir une tempête d’une intensité rarement connue en un espace temps réduit.

Celle-ci provoquera un regain d’activités pour le milieu hospitalier et pour la police locale peu habituée à dénouer des incidents et des disparitions nombreuses. En parallèle, Antoine, jeune homme « star » locale du football et jeune papa, va connaître une terrible mésaventure, agression sauvage et laissé pour mort, le conduisant à l’hôpital.

Olivier Adam a découpé la vie de ses habitants autour de celle d’Antoine à travers des chapitres courts sur chaque personnage où tout se lie au fur et à mesure jusqu’au dernier chapitre.

Le démarrage du livre est plutôt difficile mais pour les plus téméraires passé le début la suite se lit facilement jusqu’à la fin bien que celle-ci nous laisse sur notre faim. Bien écrit bien que le manque de ponctuation peuvent gêner la lecture.

Livre sur la vie humaine en communauté avec ses mésaventures en cascade.

Lecteur assidu  3/5  1 semaine

challenge rentrée littéraire 2014 1% logo

Soyez le premier à commenter