Critique « L’immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes » de Karine Lambert

L'immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes_Karine Lambert

L’immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes_Karine Lambert

Premier samedi de l’année avec un livre qui détend et facile à lire !

Cet auteur belge nous plonge dans la vie de cinq femmes où les hommes sont interdits au point que le plombier est une femme. Le seul homme est le chat de la propriétaire de l’immeuble et la plus âgée des femmes ! Mais bien qu’ils soient interdits, ils sont omniprésents dans leurs pensées : le désir, la nostalgie, les blessures, les rêves ! Chacune à sa manière a été déçue des hommes mais avec l’arrivée d’une nouvelle locataire, Juliette qui elle n’a pas renoncé aux hommes et elle le crie haute et fort, la quiétude de l’immeuble va être bouleversé !

Loin d’être fleur bleue, ce livre montre avec humour et gravité, tout à la fois, les événements difficiles de la vie autour de l’amour entre l’homme et la femme.

Tout lecteur – Une semaine – 3/5

Soyez le premier à commenter