Critique « Dans les yeux des autres » de Geneviève Brisac

Genevieve Brisac_Dans les yeux des autres

Genevieve Brisac_Dans les yeux des autres

Anna Jacob nous entraîne dans les rues de Paris d’aujourd’hui et d’hier en errant ou en militant fermement seule ou en groupe dans une ville en mutation. Découvrez le parcours de deux sœurs militantes chacune à sa manière plus ou moins courageuse et extrême dans leurs actions qui auront des destinés très différentes et où leur fraternité va être mise à rude épreuve dont le point culminant sera le décès brutal de Mélini, leur mère.

La clandestinité, la pauvreté, la peur, les combats sont les parties prenantes des militants que se soit en France ou en Argentine mais le plus difficile est l’endurance et le maintien de la communauté combative.

Suivre Anna, rêveuse et abstraite dans ses idées, ainsi que Molly, réaliste et directe dans ses actions, des débuts de leur ferveur militante à dix-sept ans jusqu’à connaître ce qu’elles sont devenues à l’âge adulte l’un écrivain oubliée et l’autre médecin reconnue nous permet de prendre l’ampleur de la destinée de militants qui se jouent à peu de choses.

Anna qui vit un véritable naufrage tant d’un point de vue professionnelle que personnelle (seule vivant chez sa sœur et sans Marek rencontrée pendant la belle époque) décide de relire ses carnets de différentes couleurs sur sa période de militantisme. Cette relecture replonge Anna dans sa vie passée et lui permet de comparer cette période à sa vie actuelle et les dernières conséquences de la sortie de son livre relatant la communauté révolutionnaire dont elle faisait partie.

Sujet fort intéressant et traité de manière originale par l’évolution sentimentale des principaux protagonistes. Cependant, plusieurs éléments ont fortement empêchés la lecture et il a fallu être têtue pour que j’arrive jusqu’à la fin sans interrompre ma lecture. En effet, le manque de ponctuation pour annoncer un dialogue sous forme active ou même juste le manque de ponctuation, gênent la lecture voir entraînent des relectures récurrentes pour saisir l’ensemble du texte. De plus, le manque de contexte et un démarrage brutal en commençant par raconter la fin peut facilement décourager puisque le suspense n’existe plus et nous sommes rapidement perdus sur la période temporelle des chapitres et les lieux soient méconnus soient imprécis que traverse Anna.

Lecteur très assidu  1/5  2 semaines

challenge rentrée littéraire 2014 1% logo

Soyez le premier à commenter