Critique « les quatre saisons de l’été » de Grégoire Delacourt

gregoire-delacourt_les-quatre-saisons-de-lete

Gregoire-Delacourt_Les-quatre-saisons-de-lete

Grégoire Delacourt nous emmène au cœur de l’été 1999, considéré comme le dernier avant la fin du monde au Touquet pour la fête nationale.

« Les quatre saisons de l’été » représentent quatre temps amoureux de l’être humain :

– 15 ans avec Louis, jeune ado, ami de Victoire et fou amoureux d’elle en cachette

– 35 ans avec Isabelle qui vit seule avec son jeune fils et qui n’a pas cicatrisé de son premier amour, Jérôme.

– 55 ans avec Monique qui décide de se faire appeler Louise et changer de vie

– 75 ans avec Pierre et Rose toujours très amoureux près 50 ans de vies communes qui souhaitent rendre immortel leur amour

Grégoire Delacourt fait se croiser et parfois se rencontrer ces différents personnages avec un doux son musical « Hors saison » de Francis Cabrel sur des histoires d’amour avec un fond de tristesse.

Mon grand regret le manque de profondeur soit sur le vécu de chacun des personnages ou soit sur une morale de la vie de couple. Bien que l’écriture soit fluide et facile à lire, je suis restée sur ma faim.

Mon plaisir du début à la fin la place importante donnée aux fleurs où elles donnent le titre de chaque nouvelle et permettent d’exprimer des sentiments que l’on ose avouer : que signifie une fleur rouge, rose, blanche…Découvrez le en ouvrant cet ouvrage.

Quel lecteur ? Un lecteur qui apprécie énormément Grégoire Delacourt

Combien de temps pour le lire ? 3 jours

Quelle note ? 2,5/5

Soyez le premier à commenter