Critique « Les enfants du capitaine Grant » de Jules Verne et Alexis Nesme

Les enfants du capitaine Grant_T2_Jules Verne

Les enfants du capitaine Grant_T2_Jules Verne

Les enfants du capitaine Grant_T1_Jules Verne

Les enfants du capitaine Grant_T1_Jules Verne

Les enfants du capitaine Grant_T3_Jules Verne

Les enfants du capitaine Grant_T3_Jules Verne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partir à l’aventure à travers trois volumes avec Jules Verne est une expérience que je souhaite partager avec vous aujourd’hui.

Lors d’une excursion en mer, Lord et Lady Glenarvan trouvent dans le corps d’un requin une bouteille renfermant un message de détresse, envoyé par le capitaine Grant avant son naufrage. Ils décident de partir à la recherche des survivants, accompagnés par Mary et Robert, les enfants du capitaine disparu, et par Paganel, un savant farfelu. Commence alors un périple mouvementé aux confins du monde…

A travers chaque tome, nous apprenons à connaître de mieux en mieux chaque personnage mais aussi également la géographie de notre globe avec une aventure qui nous tient en haleine jusqu’au bout.

 

Mis en avant par un dessin magnifique, très précis, associé à des couleurs apportant beaucoup de cachets à l’ouvrage et de profondeur à l’histoire, les paysages sauvages et fabuleux rencontrés au cours de ce voyage créent un climat propice à l’émerveillement. D’ailleurs, je trouve que nous allons au-delà du dessin, cet ouvrage est comme une belle peinture dans chaque vignette de cette bande-dessinée qui en porte que le nom. La qualité du crayon nous aide à nous transposer dans le XVI et XVII ème siècle. La représentation des personnages par des têtes d’animaux apportent beaucoup de fantaisies.

 

Le dessin d’Alexis Nesme associés aux écrits de Jules Verne ont permis de créer un très bel album !
Tout lecteur 3 heures 4 / 5

1 commentaire

  • Répondre août 19, 2015

    musy

    j’arrive pas à avancer

Laisser un commentaire