Critique « Le Pape François – l’Eglise que j’espère » de Le Père Spadaro

Le pape François l'Eglise que j'espère_Père Spadaro

Le pape François l’Eglise que j’espère_Père Spadaro

Cet ouvrage retranscrit les trois rencontres avec le Pape François avec une analyse développée des propos échangés.

Je souhaite partager avec vous certains passages, expressions ou mots qui m’ont semblé

importants :

  • Jésuite : clerc régulier de la Compagnie de Jésus dont le fondateur est Ignace, ordre religieux catholique strictement masculin créé en 1539

Je décide de m’arrêter sur ce terme important pour comprendre qui est le Pape François, premier jésuite à être Pape.

Les jésuites prononcent trois vœux : pauvreté, chasteté et obéissance ainsi qu’un vœu propre. Leurs missions : évangélisation, justice sociale et éducation. A travers les vœux et les missions des jésuites nous pouvons pleinement comprendre les intentions et les pensées du Pape François.

  • Avoir la sagesse du discernement pour prendre des décisions et agir dans le quotidien
  • Consultation réelle avant la prise de décision: appui sur son passé de son expérience au sein du gouvernement de la Compagnie de Jésus
  • Sa façon d’agir : « il est un homme à la pensée incomplète, ouverte en regardant l’horizon vers lequel il doit aller et en mettant le Christ au centre » => il connaît son point de départ et le chemin qu’il entreprend est ouvert. C’est en marchant qu’on ouvre le chemin
  • L’Eglise est le peuple de Dieu cheminant dans l’histoire
  • La chose dont a le plus besoin l’Eglise aujourd’hui c’est la capacité de soigner les blessures et de réchauffer le cœur des fidèles, la proximité, la convivialité: commencer par le béat bas et par les petites choses. La première réforme doit être celle de la manière d’être puis viendrons les réformes structurelles de l’organisation « pasteurs et pas fonctionnaires »
  • Le concile du Vatican II est une relecture de l’Evangile à la lumière de la culture contemporaine.
  • Point important et révolution du Pape : proximité avec le Peuple et il considère que sa sécurité est secondaire. « Dieu ne nous sauve pas seulement par un décret, par une loi, il nous sauve par la tendresse, les caresses, il nous sauve par sa vie, donnée pour nous ».
  • Quatre principes à la base de la vision du Pape :
    • Temps > Espace
    • Unité > Conflit
    • Réalité > Idée
    • Temps + Unité + Réalité > Partie
  • « On est sauvés lorsque c’est le Seigneur qui vous cherche ; lorsque c’est Lui qui vous regarde et que l’on se laisse regarder et chercher ». Le Seigneur nous cherche en premier. Il nous aime en premier. L’expérience spirituelle de la rencontre avec Dieu n’est pas contrôlable.

Soyez le premier à commenter