Critique « La dame à la camionnette » d’Alan Bennett

La-dame-a-la-camionnette_Alan Bennett

La-dame-a-la-camionnette_Alan Bennett

Alan Bennett se met en scène dans « La dame à la camionnette » en jouant son propre rôle : une célébrité du monde des médias et du monde littéraire, posé et ordonné, va faire la rencontre d’une dame âgée SDF, Mrs Shepherd, loufoque et bordélique, vivant dans sa camionnette. Une relation improbable entre une personne pleine de bonté, à faible caractère, protecteur avec une personne malpropre, grincheuse et difficile à vivre. Bref, une amitié particulière qui va conduire l’homme a hébergé cette dame dans son jardin pendant près de vingt ans.

Le livre est construit sous forme de chroniques qui se succèdent avec des anecdotes variées et laisse le lecteur en surface sans pouvoir approfondir la connaissance des personnages et les liens de cette relation. De plus, la construction même de ce livre ne révèle pas un fil rouge : nous avons l’impression d’avoir des souvenirs apposés les uns après les autres.

Je n’ai pas accroché à l’humour britannique et donc au ton caustique de ce livre.

Quel lecteur ? Un fan d’Alan Bennett

Combien de temps pour le lire ? Quelques heures

Quelle note ? 1/5

Soyez le premier à commenter