Critique « La Chatte » de Colette

La Chatte de Colette

La Chatte de Colette

Le 24 juin dernier au Salon Poche de Saint Maur des Fossés j’ai suivi le conseil appuyé d’une amie et j’ai décidé de découvrir Colette.

Alain et Camille sont un jeune couple qui étaient des amis d’enfance et qui ont décidé de faire vie commune. Les jeunes mariés vont être confronté à un problème qui semble ridicule au premier abord : l’amour qu’Alain porte à sa chatte, Saha, mais cela cache son refus de grandir et les discordances du début lorsqu’un mariage a été arrangé.

Il a beaucoup de mal à quitter sa maison d’enfance, ses habitudes et donc son amour pour Saha va prendre le devant de la scène jusqu’à créer une jalousie débordante chez Camille qui ne comprend pas la signification de cette relation entre l’animal et son mari. Alain est un enfant dans sa tête alors que Camille est une jeune femme moderne avec du caractère or Saha représente la douceur et le souvenir d’un cocon qu’il est en train de perdre. Cette relation à trois fait parfois oublier au lecteur que Saha n’est pas une femme mais une chatte.

Ce quasi huit-clos révèle la profondeur des personnages dans ce roman court de Colette avec les évènements qui se succèdent et la croissance du mal être d’Alain.

Première surprise la longueur de la préface 31 pages qui m’ont révélé tout l’ouvrage…Donc ma lecture n’a pas été surprenante voire davantage lassante. Première découverte de Colette et je n’en ressors pas conquis.

Quel lecteur ? Tout public

Combien de temps pour le lire ? 2 jours

Combien de pages ? 189 pages – Editions Le Livre de Poche

Quelle note ? 1/5

Soyez le premier à commenter