Critique « Evariste » de François-Henri Désérable

Evariste_François Henri Desrable

Evariste_François Henri Desrable

François-Henri Désérable nous présente dans cet ouvrage « Evariste » la biographie d’un mathématicien, Evariste Galois, un génie dans son domaine non reconnu de son vivant qui décéda à l’âge de 20 ans en duel en 1832.

L’auteur a su nous intégrer dans la vie d’Evariste dès le début: de Bourg-La-Reine où il est né puis ses péripéties  et ses premières déceptions à l’école et le rejet de son mémoire et de ce que l’on appellera à titre posthume « la théorie de Galois » par les savants de l’époque. Cet homme qui connu peu la vie a été marqué par les échecs aussi bien d’un point de vue intellectuel, politique et dans ses amours jusqu’à cette fin courte.

N’étant pas fan des biographies (excepté l’un de mes derniers posts), j’ai commencé ce livre avec beaucoup d’appréhension et malheureusement cela s’est confirmé. Tout d’abord, connaissant la fin j’attends beaucoup dans le style de l’auteur et la manière de raconter pour attirer le lecteur. Les longues descriptions, les divagations ont fortement empêché ma lecture. De plus, les références a de multiples personnalités sans profondeur ont peu voire pas apporter de la richesse à la biographie. Puis, le style d’écriture ne m’a pas subjugué.

Bref, lecture intéressante pour comprendre ce que vécu Evariste Galois mais le livre en lui-même est à mes yeux resté plat.

Quel public ? Lecteur aimant les biographies et/ou passionné de mathématiques et en particulier d’Evariste Galois

Combien de temps pour le lire ? 5 jours

Quelle note ? 1/5

Soyez le premier à commenter