Critique en avant-première « Le principe de parcimonie » Mallock

le principe de parcimonie_Mallock

le principe de parcimonie_Mallock

Au cœur de Paris, nous redécouvrons le Louvre et la capitale sous un autre jour avec une nouvelle enquête de Mallock, commissaire, et de son équipe dans leurs nouveaux locaux non pas au 36 Quai des Orfèvres mais au 13 à côté de Notre-Dame de Paris.

Le roman démarre avec le vol de la Joconde dans le Louvre : phénomène qui coupe la voix de Mallock et de son directeur Dominique Dublin convoquée de toute urgence au Louvre avant que l’événement soit découvert par le monde entier et que la presse ne s’en empare !!

Mais c’est sans compter sur l’auteur de ce vol, Docteur Ockham, Le Polichinelle, qui poste une vidéo sur Internet pour révéler au monde entier sa conquête ! A partir de là, la police, le gouvernement sont en alerte pour débusquer qui se cache derrière le Docteur Ochkam et surtout essayer de récupérer la Joconde avant qu’il ne soit trop tard. La construction du personnage du Polichinelle va donner du fil à retordre à Mallock et son équipe et cela va transporter le lecteur dans la psychologie d’un individu aux valeurs, aux repères et à la vision du monde tellement complexe jusqu’à perdre nos repères malgré les horreurs qu’il va faire.

Mallock va faire face à un redoutable ennemi qui va se transformer en fou furieux sanguinaire qui se joue de la technologie et de notre monde futile ! En effet, derrière cette enquête allaitante, l’auteur met le doigt sur l’absurdité de notre monde qui donne la part belle aux célébrités de téléréalité superflus et qui tourne à l’absurde la population qui va jusqu’à liker des vidéos dépassant toute l’horreur que nous pourrions imaginer juste pour le côté spectaculaire. Cela donne à réfléchir sur notre monde qui parfois marche sur la tête !

De plus, la nature joue un rôle prépondérant dans cette enquête en ajoutant de la complexité. La nature se moque également de notre population incapable d’anticiper jusqu’à l’inondation de Paris.

N’ayant pas lu le précédent ouvrage cela ne m’a en rien empêché de tout comprendre et d’apprécier le style qui nous maintient dans le suspense jusqu’au dénouement et les personnages très bien dépeints et profonds.

C’est une véritable révélation ce livre entre l’enquête et surtout le zoom sur notre société de consommation, les nouvelles technologies qui prennent de plus en plus de place dans notre vie et les rapports entre les êtres humains. De plus, nous apprenons beaucoup aussi bien d’un point de vue historiques, artistiques et scientifiques. A cela s’ajoute l’humour décapant de Mallock que j’ai particulièrement affectionné !

Un grand merci à 12-21 pour cette découverte !!!

Quel public ? Tout lecteur

Combien de temps pour le découvrir ? 2 semaines

Quelle note ? 4/5

 

Soyez le premier à commenter