Critique « Demain m’appartient » de Claire Mabrut

Demain m'appartient_Claire Mabrut

Demain m’appartient_Claire Mabrut

Claire Mabrut propose un joli premier roman « Demain m’appartient » sous forme de journal de bord écrit à la première personne afin que le lecteur partage les pensées et les événements qui vont bouleverser Éloïse.

Tout commence avec le divorce d’Eloïse et Jonathan où leur couple s’est effrité dans le temps jusqu’à ne plus avoir de sens. La rupture pour l’un comme pour l’autre est douloureuse mais Eloïse décide de donner un nouveau sens à sa #newlife ! Et là tout démarre !

A plus de 35 ans, Eloïse redécouvre la vie de célibataires, se rend compte de son cercle d’amis « sa famille choisie » toujours là pour la soutenir et la réconforter, les voyages en solo, son lancement dans son activité de freelance …et surtout ses déboires amoureux !

Le ton humoristique, direct et audacieux de Claire Mabrut montre sans filtre la vie amoureuse chaotique de son héroïne et ses expériences variées : numérologue, voyante, psy, sites de rencontres…

Il y a énormément de références musicales et quelques références de films qui seront des grands classiques pour ceux nés autour des années quatre-vingt : des pépites qui donnent encore plus d’ancrage dans la vie réelle du lecteur  (playlist à la fin du roman) !

Un grand coup de cœur pour les pages de photos qui ponctuent ce roman : j’ai aimé y faire une pause et regarder attentivement ces pages avec les belles photos et/ou citations.

Les titres de chaque partie sont accrocheurs et donnent le ton du prochain chapitre : excellent choix à la fois humoristique et généreux qui donne une ligne directrice à l’ensemble du roman.

Comment ne pas se poser la question du lien entre Eloïse et Claire lorsque l’on va sur certains sites et que l’on voit des photos ou des références communes (exemple Henry James) : roman fiction ou autobiographique ?

Un joli moment de détente !!

Quelques extraits :

Page 56 : « Parce que oui au fait, j’ai oublié de vous dire que j’ai une grande passion dans la vie : me prendre des murs et m’y recogner en pleine conscience » :-)

Page 74 : « bref, on déstructure le structuré mais en le restructurant, tu vois ce que je veux dire ? » :-)

Page 302 : « C’est impossible, dit la Fierté, C’est risqué, dit l’Expérience, C’est sans issue, dit la Raison, Essayons, murmure le Cœur » de William Arthur Ward

Page 313 :  » La seule vérité, en fin de compte, c’est de mener une vie de passionnée, même si elle se rebelle et vous frappe au visage  »

Pour découvrir le jour du lancement du roman de Claire Mabrut : http://labouquinerie.fr/lancement-de-demain-mappartient-de-claire-mabrut/

Quel lecteur ? Jeune femme ou femme de 35-40 ans

Combien de temps pour le lire ? 3 jours

Combien de pages ? 312 pages – Hugo Roman

Quelle note ? 3/5

2 Commentaires

  • Répondre avril 3, 2018

    musy

    a l’air bien
    tu me le prêtes?

    • Répondre avril 3, 2018

      Sandy

      Je te l’apporte :-)

Laisser un commentaire