Critique de « Une si longue lettre » de Mariama Bâ

Mariama Bâ_Une si longue lettre

Mariama Bâ_Une si longue lettre

En rentrant dans cet ouvrage, nous rentrons dans l’intimité de la vie de Ramatoulaye, femme sénégalaise qui nous partage la condition de la femme dans son pays à travers une lettre adressée à son amie Aïssatou, femme sénégalaise qui a décidé d’aller à l’encontre de la polygamie imposée dans son pays.

Au Sénégal, la condition de la femme évolue doucement à cause de la pression des traditions. Ici, nous partageons le vécu de Ramatoulaye qui doit faire face à la polygamie de son mari qui décide de la délaisser dès lors qu’il a une nouvelle épouse. Elle doit s’organiser pour maintenir une maison ordonnée et subvenir aux besoins de ses douze enfants. En parallèle, on suit le destin de ses enfants surtout ses filles qui doivent combiner le côté femme moderne et la tradition.

Quant à Aïssatou, elle décide de quitter son mari et donc le Sénégal quand elle découvre la trahison de son mari pour une femme de son rang contrairement à elle. Ainsi, il satisfait sa mère en mettant ses sentiments de côté.

L’expéditrice et la destinataire de la lettre sont deux femmes qui ont fait des études et qui espéraient un destin bien différent de celui auquel elles ont eu droit.

Le contexte à travers une longue lettre dans un sens permet de comprendre progressivement les frictions entre les traditions, la pression sociale, le désir de la société et la condition de la femme.

Très bel ouvrage qui m’a beaucoup plu et qui m’a permis de découvrir le Sénégal sous un autre regard : celui de l’espoir des femmes !

Merci à http://www.lemondedemissg.blogspot.fr/ pour m’avoir conseillé ce très bel ouvrage !

 

Tout lecteur 1 semaine 4 / 5

1 commentaire

Laisser un commentaire