Critique « Celle qui a dit fuck – Journal d’une imparfaite qui décide d’en finir avec les prises de tête » d’Anne-Sophie Lesage

Celle qui a dit fuck - Journal d'une imparfaite qui décide d'en finir avec les prises de tête d'Anne-Sophie Lesage

Celle qui a dit fuck – Journal d’une imparfaite qui décide d’en finir avec les prises de tête d’Anne-Sophie Lesage

Je recherchais un livre léger en cette période printanière assez girly et je suis tombée sur « Celle qui a dit fuck » d’Anne-Sophie Lesage et Fanny Lesage.
Ce journal est rédigé par Alice qui se définit comme attachiante : elle se trouve trop exigeante avec soi-même, elle a des to-do lists pour
tout et elle essaye d’être parfaite à la fois au boulot et dans sa vie personnelle. Donc, un jour en période de la trentaine, elle décide de lâcher prise d’où le titre.

Dans ce journal, elle met des actions de développement personnel (et ainsi réduire sa charge mentale) en place pour tenir son objectif et elle délivre des conseils. Ces derniers sont souvent accompagnés de dessins qui complètent la légèreté de l’ouvrage. Un beau travail entre les sœurs Lesage.

C’est une lecture rafraîchissante avec un rythme donné à travers les réactions d’Alice, ses colères, ses conseils, ses moments de doutes, ses expériences…

Un joli moment avec cet ouvrage qui trouve un équilibre entre légèreté et conseils avisés mais je reconnais avoir été légèrement déçue parce que je m’attendais à rire davantage.

Quel lecteur ? Public féminin

Combien de temps pour le lire ? Deux jours
Combien de pages ? 221 pages – Editions Solar
Quelle note ? 2,5/5

Soyez le premier à commenter