Critique « Agatha Raisin enquête La quiche fatale » de M.C. Beaton

 

"Agatha Raisin enquête La quiche fatale" de M.C. Beaton

« Agatha Raisin enquête La quiche fatale » de M.C. Beaton

Agatha Raisin a été toute sa vie une londonienne très active où elle a mené son entreprise d’une main de fer. Sa réussite professionnelle est admirée par ses collaborateurs et lorsqu’elle vend son entreprise, à la surprise générale, elle décide de prendre sa retraite. Elle qui a tant rêvée de son petit cottage dans  un paisible village des Costwolds, Carsely, elle va rapidement déchanter.

M.C. Beaton met en avant la difficulté du passage de la vie active à la retraite avec des nouveaux repères à construire, se trouver des activités, accepter que le temps aidera à apprécier son nouveau cadre de vie et ainsi se découvrir un nouveau confort.

Agatha Raisin représente tout individu vivant à la ville qui s’approche de la retraite et qui idéalise la vie à la campagne : les jolies maisons de caractère bien entretenues avec de beaux jardins, le calme, l’amabilité des voisins…une vie calme, simple et reposante qui peut s’avérer cauchemardesque si l’urbain ne s’adapte pas.

Son arrogance, qui lui a permis de survivre à la capitale dans son métier  » les relations publiques » tout en sacrifiant sa vie personnelle, ne va pas l’aider à s’intégrer et elle va découvrir qu’il est bien difficile de se faire accepter par les villageois. Lorsqu’elle découvre un concours de quiches elle se dit que c’est le moyen idéal pour se faire accepter ! Agatha, typique femme d’affaires urbaine, décide d’acheter une quiche dans une boutique qu’elle connait particulièrement bien à Londres pour se donner tous les moyens de gagner ce concours : la patronne ne sachant cuisiner n’a pas l’intention de perdre et elle est prêt à tricher !

Tout bascule lorsque le jury décède empoisonné par sa quiche…et comme elle s’ennuie fermement elle va mener son enquête…

Un livre qui se lit rapidement avec des notes d’humour et de situations cocasses dans ce village pittoresque et une Agatha Raisin que l’on voit se transformer au fil des pages !
Merci Marjolaine pour ce très bon moment !

Quel lecteur ? Lecteur féminin

Combien de temps pour le lire ? 3 jours

Quelle note ? 4/5

Soyez le premier à commenter