Catharina Ingelmar-Sundberg – Comment braquer une banque sans perdre son dentier

Catharina Ingelmar-Sundberg_Comment braquer une banque sans perdre son dentier

Catharina Ingelmar-Sundberg_Comment braquer une banque sans perdre son dentier

Au cœur de la Suède, nous allons suivre la vie de cinq personnes âgées avec Martha, la chef de groupe, Stina, la jeune amoureuse, Anna-Greta, la veille fille, le Génie, binôme de Martha, et Râteau, notre Mac Gyver.

Ils vivent tous les cinq dans une maison de retraite où ils trouvent qu’ils mangent mal, qu’ils ne sont pas très bien traités, et où ils s’ennuient fermement et ils en ont marre des restrictions permanentes.

Un jour de rébellion ils trouvent qu’ils seraient mieux traités en prison avec un bon repas, des activités, une promenade…Pour cela, ils s’organisent pour commettre le délit du siècle au Musée National tout en profitant de la vie de luxe au Grand Hôtel sans bien sûr prévenir la maison de retraite de leur départ soudain.

Sous forme de folie, d’euphorie nous suivons les folles aventures de nos cinq retraités où la rédaction simple donne un plaisir de le lire pendant les vacances. Ce que j’apprécie est la manière de traiter un sujet préoccupant de notre société d’aujourd’hui qui est très peu évoqué sachant que le nombre de personnes âgées augmente alors que la qualité des maisons de retraite est loin d’être au rendez-vous.

Le bien-être des personnes âgées passe après le business, les bénéfices et surtout ils ne sont pas traités avec respect. Pour finir, nous oublions souvent qu’une personne âgée ne signifie pas objet : ils ont droit à des plaisirs, à être heureux, à être respecté, à avoir leur intimité et surtout profiter pleinement et librement de la vie !

 

Tout lecteur 3/5 1 semaine

challenge rentrée littéraire 2014 1% logo

Soyez le premier à commenter